Copie Tableaux Reproduction Tableau


FRAGONARD Biographie et Tableaux

FRAGONARD JEAN-HONORE

(1732-1806),

Peintre Français reconnu, par son habileté dans le traitement des scènes courtoises, par son goût pour les virtuosités chromatiques, comme l'un des maîtres de l'esprit français.

Fragonard Jean-honoré


FRAGONARD, Jean-honoré

Son œuvre témoigne, outre de la période rococo, du renouvellement de la thématique des fêtes galantes et de l'évolution complexe de la peinture européenne du XVIIIe siècle.

Fragonard naquit à Grasse le 5 avril 1732. Venu tôt à Paris afin de suivre des études de droit, la précocité de son goût l'orienta vers la peinture. Il en commença l'étude sous la direction de Chardin sans véritablement y trouver une connivence.

C'est François Boucher qui comprit et affirma les dons du jeune garçon en le présentant au concours de Rome dont il remporta le premier prix en 1752. Après trois ans d'étude avec le peintre français Carle Van Loo à l'école des élèves protégés, il séjourna quelques années en Italie (1753-1756).

La peinture du maître vénitien Tiepolo exerça sur lui une profonde influence, ainsi que le style baroque d'un Pierre de Cortone. Son travail resta encore académique, pastichant en un même élan la manière religieuse des anciens et la peinture contemporaine de son maître Boucher dans le rendu du paysage italien.

Résidant à l'Académie de France, il se lia d'amitié avec son compatriote, le peintre Hubert Robert et l'abbé de Saint-Non qui devint son protecteur et son principal commanditaire.

Dès son retour en France, Fragonard fut accueilli comme un peintre confirmé ; il obtint la reconnaissance de la Cour, des commandes publiques et un atelier au Louvre. Mais son œuvre s'orienta vers une manière moins académique, laissant les grandes machines au profit des tableaux de cabinets. Il abandonna les fastes de la narration historique pour la peinture de scènes galantes d'une grande sensualité où l'attention portée à la composition et l'utilisation rapide de la trace chromatique conquirent une très subtile tension érotique. Il mit en scène la nouvelle aristocratie en ses instants les plus galants, à l'abri des frondaisons, dans les jeux de l'amabilité amoureuse : les Hasards heureux de l'escarpolette (v. 1766, Wallace Collection, Londres) et la Lettre (v. 1769-1770, Metropolitan Museum of Art, New York). La série de panneaux décoratifs qu'il réalisa à la demande de Madame du Barry, maîtresse de Louis XV, pour son pavillon de Louveciennes, demeura l'œuvre majeure de cette époque galante. Intitulé l'Amour réveillé dans le cœur d'une jeune fille, le cycle comprend notamment la Poursuite et l'Amant couronné (tous deux 1771-1773, Frick Collection, New York).

Mais bientôt Fragonard, dont la peinture se caractérisait par la fluidité gratuite des lignes, l'insouciante frivolité du pinceau, la voluptueuse gaîté de la thématique, se trouva confronté aux défenseurs d'une esthétique tout autre, celle du néoclassicisme, et aux idées nouvelles de la Révolution française. Elle mit à bas l'aristocratie commanditaire de ses toiles. Bien qu'ami de Jacques Louis David, principal représentant de la nouvelle école classique française, Fragonard ne parvint jamais véritablement à se positionner esthétiquement face à l'événement.
Il mourut à Paris le 22 août 1806.

Crédit



Exposition - Rodin, Pissarro, Au-delà des étoiles, Jardins, Pierre le Grand... - Nouveaux Tableaux Disponibles

Les Tableaux
COPIE de FRAGONARD
Avis
Clients
Avis
Médias
Art et
Déco
Votre
Devis
Expo
Paris France
Musée Paris France
Lettre Info
06 2017
Copie de Tableaux Reproduction Tableau
Depuis 1992
Accueil
Tableaux
Dispos
Presse
Condition
Certificat
Exemple
Contact
Plan site
Retour
© Picturalissime
1992 - 2017