Copie Tableaux Reproduction Tableau



CLAUDE MONET Biographie et Tableaux



CLAUDE MONET

(1840-1926)



Peintre français, chef de file de l'école impressionniste , qui excella dans la représentation des effets fugitifs de la lumière.

Claude Monet


Claude Monet - De l'apprentissage à la première exposition impressionniste

Né à Paris, il passa une grande partie de son enfance au Havre, où sa famille s'installa dès 1845. Il étudia le dessin puis, à la suite d'une rencontre déterminante avec Eugène Boudin, exécuta ses premières toiles en plein air. En 1859, il quitta Le Havre pour Paris, où il poursuivit ses études artistiques à l'Académie suisse. Après son service militaire en Algérie (1861-1862), il rejoignit l'atelier de Charles Gleyre (qui avait pris la succession de Delaroche en 1843) où il rencontra les artistes qui devaient former à sa suite le mouvement impressionniste :

Camille Pissarro, Pierre Auguste Renoir, Alfred Sisley et Frédéric Bazille.

Enfin, en 1866, il fit la connaissance d'édouard Manet , alors considéré comme le père spirituel de la jeune école. Travaillant beaucoup à l'extérieur, il peignit sans artifices les paysages qu'il avait sous les yeux (l'Estuaire de la Seine, 1865), ainsi que des scènes de la vie quotidienne, en ville ou à la campagne. à partir de 1865, Claude Monet exposa à plusieurs reprises au Salon, où ses œuvres, bien que souvent raillées, étaient de plus en plus commentées. Ses coups de pinceau, larges et spontanés, faisaient dire à ses détracteurs, tenants de la peinture académique, que son travail était négligé, participant davantage de l'esquisse que de l'œuvre véritablement achevée.

Réfugié à Londres pendant la guerre de 1870, il découvrit les compositions de Turner , et fut marqué par son traitement de la lumière. Il retourna à Argenteuil en 1871, mais vit la majeure partie de sa production (à l'instar de celle de ses amis) refusée au Salon. échaudés par les rebuffades répétées des jurys officiels, Claude Monet et les artistes « indépendants » organisèrent alors leur propre exposition en 1874, dans l'atelier du photographe Félix Nadar.

La critique, hostile, jugea leur style sommaire et inachevé et les qualifia du nom moqueur d'impressionnistes, tournant en dérision le titre d'un tableau exposé par lui: Impression, soleil levant (1872, Musée Marmottan, Paris). « Impression ? J'en étais sûr !, écrivit Louis Leroy dans le Charivari. Je me disais aussi, puisque je suis impressionné, il doit y avoir de l'impression là-dedans... » ses compositions datant de cette époque montrent l'utilisation de couleurs pures. Le blanc, suggérant la lumière, et le bleu, apposé dans les zones d'ombre, lui permettaient de traduire avec beaucoup de vérité le paysage qu'il avait sous les yeux à un instant précis.

Les années de gloire.

Lors de la troisième exposition du groupe en 1877, il présenta une série de tableaux sur le thème de la gare Saint-Lazare. Les multiples représentations de l'architecture métallique, vue à différentes heures de la journée, furent applaudies par Zola et reçurent un accueil critique favorable. Vers le milieu des années 1880, Claude Monet était unanimement reconnu comme le chef de file de l'école impressionniste. Malgré l'apparente simplicité de sa technique, il se montra toujours très attentif aux caprices de la nature, aux variations atmosphériques.

C'est à partir de 1889 qu'il entreprit de façon plus systématique ses grandes « séries » sur un même sujet (meules, peupliers du bord de l'Epte, cathédrale de Rouen). En 1890, il acheta une propriété dans le village de Giverny, non loin de Paris, où il aménagea un magnifique jardin (aujourd'hui ouvert au public), riche d'une grande variété de fleurs, agrémenté d'un petit étang et d'un pont d'inspiration japonaise que l'on voit notamment dans le Bassin aux nymphéas, harmonie verte (1899, Musée d'Orsay, Paris).

à partir de 1899, les motifs de son jardin composent la plus grande partie de ses tableaux. Ce fut le cas en particulier de ses « Nymphéas » qui inspirèrent des œuvres de format parfois gigantesque : par amitié pour Clemenceau, il accepta d'en composer une série pour l'Orangerie des Tuileries. Bien que sa vue baissât, il acheva cette œuvre gigantesque quelques mois avant sa mort.

Crédit


  Expositions - Vermeer, Au-delà des étoiles, Pissarro, Rodin, Jardins... - Nouveaux Tableaux Disponibles  

Les Tableaux
COPIE de Claude MONET
Références Médias
Références Clients
Art et Décoration
Devis Personnalisé
Encadrement de Tableaux
Exposition Paris Expo France
Musées Paris
Musées France
Musées Monde
Lettre d'information Avril 2017

Spécialiste
Copie de Tableaux Reproduction Tableau
Depuis 25 ans
Accueil
 Catalogue
 Disponibles
 Presse & TV
 Conditions
 Certificat
 Exemples
  Biographie
  Art Courant
 Contact
 Plan du site

Retour

© Picturalissime
1992 - 2017