Copie Tableaux Reproduction Tableau


John CONSTABLE Biographie et Tableaux

Constable John

(1776-1837),

Peintre paysagiste britannique, l'un des plus authentiques précurseurs de l'impressionnisme.

Constable John


John Constable

Fils d'un riche meunier, John Constable naquit à East Bergholt, dans le Suffolk. Destiné par son père à la carrière ecclésiastique, il préférait, adolescent, passer son temps à dessiner. Lorsque sir George Beaumont, le fondateur de la National Galerie de Londres, remarqua ses dons, il parvint à persuader son père de l'inscrire à la Royal Academy. Constable y fut l'élèvede Joseph Faringdon pendant quelques années, puis décida de quitter cette école afin de se consacrer à la peinture de paysage.

Constable s'y exerça notamment en copiant des œuvres de Jacob Van Ruysdael et de Claude Lorrain, et exposa en 1802 ses premières œuvres véritablement personnelles à la Royal Academy.

Alors qu'à la fin du XVIIIe siècle le paysage n'était encore abordé par les peintres anglais, comme Reynolds ou Gainsborough , que comme décor, constable choisit de peindre la nature pour elle seule, en représentant des personnages non plus mis en scène mais dans leurs occupations quotidiennes.

à partir de 1816, date de la mort de son père, il put vivre de ses rentes et se consacrer entièrement à son œuvre. Fasciné par le rendu de l'atmosphère, il privilégia les reflets de l'eau et les jeux de lumière du ciel, thèmes dont il réalisa de très nombreuses études sur le motif. Au dos de celles-ci, il prenait soin de noter la date, l'heure et le temps qu'il faisait, ainsi que les moindres changements de climat susceptibles d'entraîner une luminosité différente. à l'aquarelle comme à l'huile, où se mêlent sous-couches et pâte épaisse, il possédait une grande maîtrise technique. Très attaché à sa région d'origine, le Suffolk, il reprit souvent les mêmes thèmes, comme les bords de la Stour (le Moulin de Dedham, 1820, Musée Victoria and Albert , Londres). Ce ne fut qu'en 1823 qu'il reçut sa première commande importante de l'évêque de Salisbury, une vue de la cathédrale (la Cathédrale de Salisbury, Musée Victoria and Albert). L'année suivante, il exposa à paris, au Salon, et remporta une médaille d'or. Ses œuvres - et tout particulièrement la Charette de foin (1821, National Galerie de Londres) - remportèrent l'admiration de Delacroix et des paysagistes de l'école de Barbizon qui commençaient à peindre en extérieur.

En 1829, sa nomination à la Royal Academy lui apporta enfin la reconnaissance qu'il attendait. Sa mort, en 1837, interrompit prématurément cette brève carrière officielle. Son art, duquel se dégage une vision particulièrement sensible et sincère de la nature, de la lumière et de l'atmosphère, n'eut pas de véritable influence en Angleterre ; il marqua en revanche profondément les peintres français de la seconde moitié du XIXe siècle, notamment Eugène Boudin et Claude Monet.

Crédit


Expo - Gauguin, François 1er, Irving Penn, Le Pérou, Rubens... - Reproduction Tableaux Dispo

Les Tableaux
COPIE de CONSTABLE
Presse
Avis Clients
Déco
Devis
Expos
Musée
Lettre d'info
Copie de Tableau Reproduction Tableaux
Depuis 1992
Accueil
Tableaux
Dispos
Presse
Garantie
Modalité
Exemple
Contact
Plan site
Retour
© Picturalissime
1992 - 2017