Copie Tableaux Reproduction Tableau



DEGAS Biographie et Tableaux



DEGAS EDGARD

(1834-1917),

Peintre et sculpteur français, considéré comme l'un des artistes les plus novateurs de la seconde moitié du XIXe siècle.

Degas Edgar


DEGAS, Edgard

De son vrai nom Hilaire Germain Edgar de Gas, Edgar Degas est né le 19 juillet 1834 à Paris. Issu d'une famille de banquiers, il étudia à l'école des beaux-arts sous la direction de Lamothe, un disciple d'Ingres, avant de partir pour l'Italie en 1859.

Degas découvrit à Florence, à Naples et à Rome les œuvres du Quattrocento, notamment celles de Signorelli, de Botticelli et de Raphaël.


Ses œuvres de jeunesse comptent quelques peintures d'inspiration néoclassique, comme les Jeunes Filles spartiates provoquant des garçons à la lutte (1860, National Gallery, Londres), mais surtout de nombreux portraits des membres de sa famille :

Portrait de la famille Bellelli (1858-1867, Musée d'Orsay, Paris) est son premier tableau véritablement moderne, qui mêle rigueur et raffinement — et fidélité aux principes d'Ingres , que Degas considérait comme le plus grand peintre vivant.

Abandonnant les sujets traditionnels pour se tourner vers des thèmes plus contemporains, Degas fut l'un des premiers artistes à s'intéresser aux compositions des estampes japonaises, et à adopter de nouvelles mises en pages. Au café Guerbois où se réunissaient alors la plupart des peintres d'avant-garde, il se lia rapidement avec Manet (Portrait de Manet, 1864), Monet et Renoir, et participa en 1874 à la première exposition impressionniste.

Contrairement à ses amis, il ne manifesta cependant guère d'intérêt pour le paysage et pour l'étude de la lumière : observateur de la vie moderne, il leur préféra les scènes urbaines (Portraits à la Bourse ; Femmes à la terrasse d'un café, 1877) et les champs de courses qui lui permettaient de saisir les chevaux en plein effort (à l'hippodrome, 1869-1872, Musée d'Orsay), ou encore les salles de spectacles (Mademoiselle Fiocre dans « La Source », 1868). D'un voyage aux états-Unis (1872-1873) où il accompagna son frère, Degas rapporta le Bureau de coton à La Nouvelle-Orléans (1873, Musée de Pau), scène d'intérieur au cadrage particulièrement novateur, et révélateur des tendances naturalistes qu'il développa tout au long des années 1870.

A partir de 1874, degas multiplia les œuvres explorant le thème de la danse (l'école de danse, 1874, Musée d'Orsay ; Danseuse saluant, 1878 ; Danseuse à la barre, 1880), des petits métiers (les Modistes, 1882-1883 ; les Repasseuses, v. 1884, Musée d'Orsay). Degas s'intéressa également au monde de la nuit, des prostituées aux chanteuses de cafés-concerts, pour lesquelles il utilisa le procédé du monotype — estampe à tirage unique. Expérimentant sans cesse de nouveaux cadrages, soutenus par un remarquable talent de coloriste, degas réalisa de nombreux nus féminins, tant à l'huile et à l'aquarelle qu'au pastel, où les corps au rendu presque animal sont décrits sans aucune indulgence (le Tub, 1886 ; Après le bain, femme s'essuyant le cou, 1898, Musée d'Orsay).

Dans les années 1880, alors que sa vue commençait à décliner, Degas privilégia le pastel, auquel il mêlait parfois le crayon et la gouache. à la fin des années 1890, presque aveugle, degas se consacra quasi exclusivement à la sculpture, qu'il pratiquait déjà depuis une dizaine d'années (Danseuse de quatorze ans, 1880, Musée d'Orsay). L'exposition qu'il présenta en octobre 1892 à la galerie Durand-Ruel fut sa première et dernière exposition personnelle.


Crédit


  Expositions - Vermeer, Au-delà des étoiles, Pissarro, Rodin, Jardins... - Nouveaux Tableaux Disponibles  

Les Tableaux
COPIE de DEGAS
Références Médias
Références Clients
Art et Décoration
Devis Personnalisé
Encadrement de Tableaux
Exposition Paris Expo France
Musées Paris
Musées France
Musées Monde
Lettre d'information Avril 2017

Spécialiste
Copie de Tableaux Reproduction Tableau
Depuis 25 ans
Accueil
 Catalogue
 Disponibles
 Presse & TV
 Conditions
 Certificat
 Exemples
  Biographie
  Art Courant
 Contact
 Plan du site

Retour

© Picturalissime
1992 - 2017